mardi 13 juin 2017

[Exposition] Valérian et Laureline en mission pour la Cité / 13 juin 2017 au 14 janvier 2018 / Cité des Sciences et de l'Industrie à Paris


Aujourd'hui, mardi 13 juin, à la Cité des Sciences et de l'Industrie à Paris, s'est ouverte une très belle exposition :


Valérian et Laureline 
en mission pour la Cité
(affiche créée par Jean-Claude Mézières)
Le vernissage a eu lieu ce matin en présence de Pierre Christin (scénario) et de Jean-Claude Mézières (dessin), les deux ''papas'' de cette mythique BD qui fête ses 50 ans cette année. Et en soirée a eu lieu la cérémonie officielle, également au sein de La Cité des Sciences et de l'Industrie en présence de Bruno Maquart, le directeur de celle-ci.

Voir aussi Entretien de Pierre Christin et de Jean-Claude Mézières accordée à Space Quotes - Souvenirs d'espace dans le cadre de ce vernissage (cliquez sur le lien en jaune).

(Bruno Maquart, Alain Musset, roland Lehoucq, Nora Reddani, commissaire de l'expo
Pierre Christin, Jean-Claude Mézières et Evelyne Tranlé
)
Et oui, cela fait déjà 50 ans que Valérian et Laureline, nos deux agents spatio-temporels, nous font voyager dans l'espace et le temps au gré de leurs aventures racontées dans les 23 albums de la série (auxquels il faut ajouter des hors-série).
C'est en 1967 qu'est publiée pour la première fois, dans Pilote (qui appartient à Dargaud), la première aventure de Valérian (''Les mauvais rêves'') - il s'agit du Pilote n°420 du 9 novembre 1967 avec, en début de parution, deux planches par semaine (avant que Pilote ne devienne mensuel en 1974). Valérian sera toujours publié dans Pilote jusqu'à la fin du magazine en 1989 (une édition spéciale de Pilote doit paraître courant juin pour célébrer les 50 ans de Valérian et Laureline).

(le fameux Pilote n° 420)
On parle toujours de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières, mais il ne faut surtout pas oublier Evelyne Tranlé (la petite soeur de Mézières) qui est la coloriste depuis les débuts. L'exposition leur rend hommage à tous les trois.

(Evelyne Tranlé entouré de Pierre christin et Jean-Claude Mézières)

L'exposition présentée nous permet de décoder cet univers qui est singulier, foisonnant mais aussi scientifique. Elle permet de dévoiler l'univers tiré de l'imagination de ses deux créateurs, de découvrir les personnages fabuleux, les civilisations extraordinaires, les inventions excentriques et tous les sujets de société qui ont été soulevés comme le totalitarisme, le changement climatique, le racisme, etc... thèmes sociétaux qui sont d'une grande actualité aujourd'hui.

Le visiteur va pouvoir se plonger dans cet univers au travers d'une quarantaine de planches originales, de superbes reproductions, parfois en taille géante, de deux planches inédites du prochain album à paraître, mais aussi, grâce au concours et à la collaboration de trois scientifiques : Alain Musset (géographe), Roland Lehoucq (astrophysicien) et Jean-Sébastien Steyer (paléontologue), le visiteur pourra avoir ''un dialogue'' dans des domaines aussi variés que la civilisation, la sociopolitique, l'univers, la faune et la flore, qui sont parties intégrantes du l'univers de Valérian et Laureline.

(Alain Musset et Roland Lehoucq)
Grâce à une scénographie inédite et à la réalité augmentée, le visiteur est plongé littéralement dans l'oeuvre.

L'exposition se découpe sept parties :

- Univers
- Civilisations
- Diversité
- Politique-fiction
- Hommages et clins d'oeil, sources et références
- La conversation et la galerie
- Page 52 et la salle de projection

La réalité augmentée est omni-présente et le visiteur est invité à télécharger l'application avant de commencer sa visite (toute la marche à suivre est indiquée à l'entrée de l'expo) et alors, hop, vous voici virtuellement dans cet univers incroyable. Même le catalogue de l'exposition est en réalité augmenté.
Voici un exemple de ce que cela donne dans les différentes parties de l'expo (voir ci-dessous) et en vrai, c'est bien mieux, beaucoup mieux que ce je vous montre 😊
Ce dispositif de réalité augmentée a été entièrement conçu et mis en place par les équipes d'Universcience spécialement pour cette exposition.

video
(catalogue de l'expo dédicacé par Pierre Christin, Evelyne Tranlé et Jean-Claude Mézières)

1) Univers

Grâce à la réalité augmentée, on plonge à l'échelle de l'Univers et nous sommes accompagnés par l'astrophysicien Roland Lehoucq qui nous explique le voyage dans l'espace et le temps.

Je ne vais pas dévoiler ici son discours mais le dispositif de cette première partie nous permet de mieux appréhender comment les auteurs ont traduit la représentation de l'univers dans leur oeuvre. Nous en apprenons plus sur la théorie de l'espace et du temps d'Einstein, sur les paradoxes temporels auxquels n'échappent pas Valérian et Laureline, sur leurs rencontres comme celles avec le Glapum'tien (album ''Spectres Inverloch'') ou le transmuteur grognon (album ''L'ambassadeur des ombres''), etc...

video


2) Civilisations

''Toutes les civilisations sont comparables et mortelles''
- Claude Lévi-Strauss

''Nous autres civilisations, savons maintenant que nous sommes mortelles'' - Paul Valery

Au cours de leurs aventures dans l'espace et le temps, Valérian et Laureline découvrent de nombreuses civilisations, qui bien que totalement différentes, sont malgré tout un miroir, déformant, e notre monde.
Les auteurs ont mis dans ces mondes et civilisations les inquiétudes qu'ils pouvaient avoir, mais aussi les préoccupations des terriens, envers une menace toujours présente (nous sommes dans les années 60 et cela perdure encore aujourd'hui) et l'avenir qui s'annoncer plus comme des ruines que comme un embellissement.
On peut y voir une dénonciation des totalitarismes qu'ils soient politiques ou religieux, une dénonciation d'une anarchie totale et de ses conséquences, une dénonciation du sexisme - Les aventures de Valérian devenant Les aventures de Valérian et Laureline au fil du temps (en 2007)...une dénonciation ''écologique'', etc...

Le visiteur est accompagné dans cette partie de l'exposition par le géographe Alain Musset, professeur à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et spécialiste de géographie sociale et d'études urbaines.



3) Diversité

On est fasciné par le bestiaire extraordinaire de la faune et de la flore imaginé par Christin et Mézières.
La série nous fait découvrir des diversités extrêmes que ce soit au niveau des formes, tailles, comportements, couleurs, reproduction, régimes alimentaires , monstres, extraterrestres... Il y a aussi des êtres ailés ou non, aux multiples yeux ou non...

Tous les animaux, la faune et leurs éco-milieux sont minutieusement décrits dans Les Habitants du ciel, magnifique atlas cosmique.
Grâce à l'expo, vous en apprendrez plus sur les Glapum'tien, les oiseaux-folie et les Kamuniks, Tüm Tüms, les Marcyams, les Schamils, et bien sûr, ils sont omniprésents sur l'exposition, les fameux Shingouz, ces ''ignobles'' bipèdes extraterrestres cupides qui passent leur vie à espionner et à vendre des informations. Ils arborent des ailes mais ne volent pas ! Le mystère de l'utilité de leurs ailes perdurent encore...


Le paléontologue Jean-Sébastien Steyer accompagne le visiteur dans cette découverte de la faune et la flore ''Valérianesque''

Les trois répliques de Shingouz (utilisées par Luc Besson dans son film ''Valérian et la Cité des milles planètes'' ont été prêtées à la Cité des Sciences par le studio EuropaCorp et ils seront visibles seulement pendant une semaine (à peu près jusqu'au 20 juin).

On rencontre Ralph, le Glapum'tien, et ami de Valérian. Cet être étrange est mélange entre une méduse et une pieuvre avec ses tentacules, mais aussi un mélange entre le kangourou et les cétacés avec un mode de reproduction proche d'un ornithorynque.

Les affreux oiseaux-folie sont aussi présents - ces affreux volatiles à bec de rapaces, dents de serpents, écailles sur les ailes, pinces de crabes... et heureusement pour le visiteur, ils ne s'attaqueront pas à sa santé mentale, comme il a pu le faire envers Valérian et Laureline.

Et bien sûr, l'exposition nous en apprend un peu plus sur les Kamuniks, ces fameux êtres proches du centaure avec leur corps de cheval et leur torse humain. Vous saurez faire la différence entre les hexapodes et les tétrapodes...




4) Politique-fiction

Malgré ce qu'en disent Christin et Mézières (<< mais non... ce n'était pas toujours intentionnel. Mais nous étions quand même en phase avec l'air du temps et il n'y avait pas de raisons de ne pas parler de sujets qui nous préoccupaient >>), on peut dire aujourd'hui que c'est une BD engagée. 
Valérian est une des premières BD France à parler d'écologie et des désastres causés par l'industrie, des ravages causés par la finance, par les médias, par la génétique. Elle est aussi une des premières à dénoncer l'absurdité des conflits, que ce soient entre les peuples, les genres, les religions... 

Grâce à tout ce que la bande dessinée peut apporter, Christin et Mézières ''font le procès'' des maux de notre civilisations comme le racisme, le colonialisme, le sexisme, le totalitarisme en dénonçant les relations de pouvoir et les toutes les formes de dominations qui ont eu lieu et ont encore lieu dans nos civilisations terriennes.

Valérian et Laureline ne sont pas des héros, même s'ils ne pas tout à fait des anti-héros. Et contrairement aux autres BD de science-fiction de l'époque, surtout américaines, Christin et Mézières se sont refusés à faire de leurs histoires une lutte entre le bien et le mal. 

Parmi les planches présentées dans cette partie de l'exposition, on peut donc voir une dénonciation du colonialisme et du pillage des ressources naturelles, avec celles tirées de l'album ''Bienvenue sur Alflotol'' (pour les puristes, il s'agit des planches 36 case 1 et 16 cases 1-2-3-4).

Bien sûr, un des grands maux de notre société, le capitalisme est présent aussi avec la planche 18 case 1 de l'album ''Les cercles du pouvoir''.

Et les inégalités sociales sont très présentes dans les albums où l'ordre social de certains mondes est fondé justement sur les inégalités sociales et les injustices (l'album ''Point Central'' en est un bon exemple).

video


5) Hommages et clins d'oeil, 
sources et références

Christin et Mézières se sont inspirés au cours de ces 50 années de Valérian de nombreux artistes, livres, etc... Dans cette portion de l'exposition, le visiteur pourra en découvrir certains allant de Pollock à Kubrick en passant par Renoir.



6) La conversation et la galérie

Le visiteur peut observer une conversation des deux auteurs, une page de manuscrit géante chargée de magnifier spécialement l'oeuvre. Il pourra consulter aussi les différents albums, ainsi que des dessins de Mézières et les fameuses deux planches inédites du prochain album.



7) Page 52 et la salle de projection

C'est une prolongation de la partie 6. Celle qui montre la conception de la dernière page, la page 52, de la page blanche à la mise en couleur par Evelyne Tranlé, la coloriste (et soeur de Mézières). Il y a deux films présentés : L'histoire de la page 52 et Les couleurs de la page 52.
Le dessin original de l'affiche de l'expo est aussi exposée.

(Jean-Claude Mézières expliquant l'affiche de l'exposition)

Cérémonie d'inauguration de l'exposition


Crédit Photos : Stéphane Sebile / Spacemen1969 / Collection de l'auteur
                         Space Quotes - Souvenirs d'espace
Remerciements à Jean-Claude Mézières et Pierre Christin
                          à La Cité des Sciences et de l'Industrie
                          à Arnaud (qui se reconnaîtra 😊)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire